Vous êtes ici

n° 7 - Juin 2021

BIENVENUE SUR LA SEPTIÈME ÉDITION

DES JEUDIS NATURA 2000 GARONNE EN OCCITANIE ! 

... 

À la découverte de l'aigle botté et d'un exemple d'habitat dans le Tarn-et-Garonne

 

Rapace forestier de taille moyenne, l'aigle botté est réparti sur le sud de l'Europe, principalement en France et en Espagne. Cette espèce migratrice d'«intérêt communautaire» est présente sur l'axe Garonne et bénéficie d'un suivi régulier des couples nicheurs. On le retrouve notamment à Saint-Nicolas-de-la-Grave (82) sur le site du pont de Bioule, site géré par le conseil départemental du Tarn-et-Garonne, ayant fait l'objet d'une restauration dans le cadre d'un contrat Natura 2000.

 

Photos Ghislain Riou et LB - Nature en Occitanie

 

L'aigle botté apprécie les paysages forestiers (chênaies, ripisylves, etc.) entrecoupés d'espaces ouverts (prairies, landes, etc.). Dans le sud de la France, il se reproduit dans les zones boisées de plaines ou de piémont pyrénéen. Pour l'hivernage, la plupart des aigles bottés français rejoignent l'Afrique avec ses congénères espagnols, plus nombreux, par le détroit de Gibraltar. Quelques rares individus empruntent la voie italienne entre la Sicile et la Tunisie quand d'autres spécimens, à la marge, hivernent dans le sud de l'Europe. En hivernage, l'aigle botté est moins exigeant et fréquente tous les milieux avec des arbres comme la savane arborée

Télécharger la carte en plein format

 

La répartition, recensée par cette carte, peut être en réalité plus étendue car l'espèce est difficile à identifier. En effet, le rapace se caractérise par deux formes de couleur : la forme claire (la plus répandue) avec deux tons nettement contrastés et la forme foncée qui peut se confondre avec le milan noir. L'association Nature en Occitanie (NEO) réalise dans la région des suivis réguliers pour la préservation de cette espèce. 

Inscrit à l'annexe I de la directive Oiseau de l'Union européenne, l'aigle botté bénéficie d'une protection totale sur le territoire métropolitain avec l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés et il est, à ce titre, considéré comme une espèce d'«intérêt communautaire». Il est donc interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l'enlever, de le perturber intentionnellement ou de le naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids et de détruire, altérer ou dégrader son milieu. Qu'il soit vivant ou mort, il est aussi interdit de le transporter, colporter, de l'utiliser, de le détenir, de le vendre ou de l'acheter. 



Un site pour les espèces protégées
Localisé sur la commune de Saint-Nicolas-de-la-Grave (82), le site du pont de Bioule constitue un habitat privilégié pour l'aigle botté. Géré par le conseil départemental du Tarn-et-Garonne, cette parcelle fait actuellement l'objet d'un contrat Natura 2000 pour une action de restauration. Le site a également un potentiel écologique pour d'autres espèces, potentiel vérifié par l'observation, en 2018, du héron cendré et de nids de rapaces tels que le milan noir. Plusieurs espèces d'oiseaux inscrites à l'annexe I de la directive Oiseau sont (possiblement) présentes à proximité du site : l'aigrette garzette, la grande aigrette, le bihoreau gris, le héron pourpré ou encore le milan noir. Tous présentent un enjeu moyen à fort.

Cette action Natura 2000 a pour objectif de maintenir ou de rétablir des habitats et des espèces qui justifient la désignation du site. Elle implique une gestion en prairie avec une création de haies champêtres susceptibles de maintenir une zone d'alimentation et le maintien de sites boisés pour l'aigle botté et le milan noir. La reconversion de la peupleraie de culture en boisement de feuillus diversifié peut représenter un site de reproductions pour les espèces protégées. Des effets sont également attendus pour le héron pourpré, la grande aigrette et le héron en zone d'alimentation. 

 

Télécharger la carte en plein format