Vous êtes ici

n°26 - Janvier 2023

BIENVENUE SUR LA VINGT-SIXIÈME ÉDITION

DES JEUDIS NATURA 2000 GARONNE !

... 

2023 : 4 Projets Agro-Environnementaux et Climatiques 

pour les sites Natura 2000 de Garonne

  

Dans le cadre de la nouvelle programmation de la Politique Agricole Commune (PAC), 2 nouveaux Projets Agro-Environnementaux et Climatiques (PAEC) ont été validés sur les sites Natura 2000 de Garonne en Occitanie (dont affluents) pour 2023. Lors de la 19ème édition de juin 2022, un focus avait été fait sur les PAEC déjà présents sur l’Hers et la Garonne en Nouvelle-Aquitaine, permettant de financer les agriculteurs riverains  pour des mesures en faveur du maintien ou de l’adoption de pratiques favorables à la biodiversité. Ainsi pour 2023, différentes mesures adaptées aux enjeux écologiques des 4 territoires incluant la Garonne, l'Hers, la Neste et la Pique concernés pourront être proposées aux agriculteurs souhaitant s’engager ! Au dela des enjeux biodiversité, ces mesures permettent de répondre aux enjeux du grand cycle de l'eau (qualité, quantité,...) et doivent donc être mises en place en parfaite articulation et complémentarités des autres politiques de l'eau.


Que sont les MAEC ?

Les agriculteurs sont des partenaires incontournables pour la préservation et la restauration de la biodiversité. Ils façonnent le paysage, le milieu naturel et notre cadre de vie par leur activité. A ce titre, la démarche Natura 2000 vise à préserver un patrimoine naturel et culturel. C’est pourquoi, les agriculteurs occupent une place majeure dans le dispositif Natura 2000 et son financement. En effet, cette démarche prévoit des Mesures Agro-environnementales et climatiques (MAEC), compatibles avec leurs pratiques agricoles et favorables à la biodiversité. 

Ces outils contractuels, sont proposées aux agriculteurs situés à proximité directe du fleuve Garonne en Nouvelle-Aquitaine depuis 2015 et de l’Hers depuis 2011 qui souhaitent faire évoluer leurs pratiques agricoles.

Ces mesures sont adaptables et visent à répondre aux enjeux biodiversité du territoire. A titre d’exemple, une exploitante girondine engagée en prairie pâturée BIO depuis 2015 sur le PAEC de Garonne en Nouvelle-Aquitaine, a retiré près d’un hectare de roselière incluse dans le contrat agricole sur ses prairies afin de laisser cet habitat humide s’exprimer. Le potentiel écologique que représente ce milieu naturel nécessite une gestion différenciée des autres milieux comme la prairie. Les MAEC sont donc des outils adaptables au sein même d’une parcelle permettant aux agriculteurs d'intégrer les spécificités de sa parcelle. 

 

Près de 500 000 € d'aides déjà octroyées depuis 2011

Des bilans très positifs des animations agricoles sur ces deux territoires ont été constatés :

Sur le PAEC Garonne, une quinzaine d’agriculteurs se sont engagés dans une trentaine de MAEC octroyant plus de 210 000€ d’aides financières. La majorité des contrats concerne la gestion des prairies et la majorité des aides ont été attribuées pour de la conversion de cultures en prairies.

 

2 PAEC ont déjà été mis en œuvre sur la rivière Hers, incluant le bas Douctouyre depuis 2011, dans le département de l’Ariège. Des mesures ont pu être mises en place par une douzaine d'agriculteurs, sur les prairies concernant leur entretien ou leur création ou plus spécifiquement sur la création et l’entretien d’un couvert d’intérêt faunistique et floristique; mais également sur de la lutte biologique sur grande culture (maïs) jusqu’en 2022.Un montant de près de 280 000 € d’aides financières ont été accordées.

  

Cette demande croissante des agriculteurs riverains de Garonne et de l’Hers laisse à penser que la prochaine programmation PAEC connaîtra également un franc succès. C'est pourquoi, les deux PAEC de Garonne en Nouvelle-Aquitaine et de l’Hers vont être reconduits en 2023 et deux nouveaux PAEC sur la Garonne en Occitanie, la Neste et la Pique, seront ouverts la même année.  

 

Localisation et description des 4 PAEC

En 2023 les 4 PAEC représentent une surface totale de plus de 27 000 Ha, dont plus de 12 000 Ha en Surface Agricole Utiles (S.A.U) sur lesquelles peuvent être engagées les mesures.

Ci-dessous la carte de localisation des 4 PAEC qui concernent 6 départements :


Les MAEC proposées sont adaptées selon les pratiques agricoles et les besoins sur le territoire. A titre d’exemple sur le PAEC de Garonne en Nouvelle-Aquitaine, des mesures visant à promouvoir le retour des praires pâturées sont proposées aux agriculteurs. Autrefois, le pâturage était très présent sur ces secteurs de Garonne afin de maintenir les milieux ouverts par des méthodes non mécanisées et très favorables à la biodiversité, avec le respect du cycle biologique naturel complet sur les parcelles. 

Le retour des prairies et leur entretien par fauche tardive est fortement encouragé afin de laisser le temps à la flore de s’exprimer et de poursuivre son cycle naturel (notamment par la pollinisation). Des mesures avec des plans de gestion adaptés sont également proposées aux exploitants agricoles en bord de cours d’eau afin d’entretenir de façon raisonnée la ripisylve.  

Articulation avec les autres PAEC et politiques du territoire

Les 4 PAEC ouverts pour la campagne 2023 sont des PAEC à enjeux “biodiversité” pouvant se superposer avec des PAEC à enjeux “eau” afin de proposer aux agriculteurs un large choix de mesures les plus adaptées à leurs pratiques et au territoire. Dans le cadre de l’animation agricole, des réunions entre les porteurs des différents PAEC se sont tenues aux fins de coordination.  

Ces mesures sont de véritables leviers d’actions complémentaires en faveur du maintien et de la restauration de zones humides. En effet, ces mesures sont à articuler avec les autres politiques "biodiversité" mises en place par les autres acteurs. On peut citer notamment les politiques Espaces Naturels Sensibles (ENS) portées par les départements et les Programmes Pluriannuels de Gestion (PPG) des syndicats de rivière.

 

Vous êtes un agriculteur concerné par l'un des PAEC ? Contactez-nous : 

Tél : 05 62 72 76 00

Mail : smeag@smeag.fr

 // Pour aller plus loin : la plaquette sur les Mesures agro-environnementales et climatiques par le SMEAG