Vous êtes ici

Espèces animales

20 espèces animales de la Directive "Habitats, Faune, Flore" ont pu être recensées, comptant des mammifères, des poissons/agnathes et des insectes.

 

Le tableau ci-dessous liste l'ensemble des espèces inventoriées (vous pouvez consulter la fiche de chaque espèce en cliquant sur son nom vernaculaire).

  Nom vernaculaire Nom scientifique Présence attestée sur l'Ariège Espèce recherchée, présence non avérée
Mammifères Loutre d'Europe Lutra lutra X  
" Desman des Pyrénées Galemys pyrenaicus X  
" Grand Rhinolophe Rhinolophus ferrumequinum X  
" Petit Rhinolophe Rhinolophus hipposideros
X  
" Rhinolophe euryale Rhinolophus euryale X  
" Petit murin Myothis blythii X  
" Grand murin Myotis myotis X  
" Vespertilion de Bechstein Myotis bechsteini X  
" Vespertilion à oreilles échancrées Myotis emarginatus X  
" Basbastelle Barbastella barbastellus X  
" Minioptère de Schreibers Miniopterus schreibersi X  
Reptiles Cistude d'Europe Emys orbicularis   X
Crustacés Ecrevisse à pattes blanches Astacus pallipes   X
Poissons et agnathes Saumon atlantique Salmo salar X  
" Lamproie marine Petromyzon marinus X  
" Grande Alose Alosa alosa X  
" Bouvière Rhodeus sericeus amarus X  
" Chabot Cottus gobio X  
" Lamproie de Planer Lampetra planeri X  
" Toxostome Chondrostoma toxostoma X  
" Barbeau méridional Barbus meridionalis X  
Insectes Lucane cerf-volant Lucanus cervus X  
" Grand capricorne Cerambyx cerdo X  
" Cordulie à corps fin Oxygastra curtisii   X

 

Zoom sur le saumon atlantique (Salmo salar)

Le saumon atlantique est une espèce migratrice qui effectue sa croissance en mer (dans l’Atlantique Nord) et vient se reproduire dans les cours d’eau à fond de graviers dans des eaux bien oxygénées.
La durée totale du cycle biologique dure de 3 à 7 ans. La reproduction a lieu de novembre à février, les éclosions s’échelonnent de février à mars. Au bout de 1 à 2 ans, les juvéniles descendent vers la mer pour rejoindre les zones de grossissement.
Les saumons sont des carnivores à tous les stades du cycle biologique (larves d’insectes, vers, poissons…).
Le corps est fusiforme recouvert de petites écailles avec une tête relativement petite, le pédoncule caudal est étroit. La longueur maximale est de 1.5 m pour 35 kg.

Tacon

Smolt

Cette espèce bénéficie sur le bassin de la Garonne d’un programme de restauration depuis 1981. Ce programme a permis, entre autres, la mise en place d’ouvrages de franchissement d’obstacles majeurs ; de plus, l’Ariège est annuellement alevinée en juvéniles de cette espèce.

 

Zoom sur le desman des Pyrénées (Galemys pyrenaicus)

Desman (Cadiran ©)   Desman (Cabot ©)

Espèce endémique des Pyrénées, il s’agit du plus gros mammifère insectivore aquatique de France, avec un corps de 24 à 29 cm de long (dont un peu plus de la moitié pour la queue) avec un poids de 50 à 80 g.
Le pelage est dense et lustré, avec une coloration brune sur le dos, le ventre est gris argenté avec une tache jaunâtre sur la poitrine ; le museau ainsi que les pattes et la queue sont pratiquement dépourvues de poils.
Le museau est prolongé par une trompe raide, plate, flexible d’environ 20 mm de long, dotée de vibrisses (= poils tactiles). Les yeux et les oreilles ne sont pas visibles car enfouis dans la fourrure.
Les pattes postérieures sont longues et munies de griffes recourbées et acérées, les pieds sont palmés, alors que les pieds des pattes antérieures ont seulement une ébauche de palmure.
Le desman se nourrit d’invertébrés benthiques rhéophiles. Il possède des fèces (= excréments) caractéristiques en forme de tortillons de 10-15 mm de long pour 4-8 mm de large, à odeur musquée, de couleur vert foncé à noir et d’aspect huileux.

Le rut a lieu de décembre à mai et la mise bas de janvier à juillet. Les femelles ont 1 ou 2 portées par an de 3 à 5 jeunes. L’espérance de vie est estimée à 3 ou 4 ans.