Vous êtes ici

Sentier Aquatique Bonnac-Saverdun

Cette page a pour objectif de vous présenter le sentier d'interprétation sur l'eau entre Bonnac et Saverdun.

Le sentier aquatique Bonnac-Saverdun est un sentier d’interprétation qui se décline à travers différents supports de communication sur un tronçon d’Ariège d’environ 10 km entre l’aval du pont de Bonnac et la base du club de canoë-kayak de Saverdun, sur le département de l’Ariège.
Ce projet s’adresse à un public large : pratiquants de canoë-kayak mais également aux personnes fréquentant les berges de l’Ariège : pêcheurs, randonneurs, promeneurs qui auront accès à certains éléments d’information.
Conçu dans le cadre de l’animation du Document d’Objectifs Natura 2000 ‘rivière Ariège’, ce projet a pour objectif de mettre en valeur la richesse environnementale de ce tronçon de cours d’eau (espèces animales comme la loutre, le saumon atlantique, les chauves-souris et les habitats naturels) mais également de montrer l’influence des activités humaines (hydroélectricité par exemple). Le message délivré se veut pédagogique et responsabilisant, il s’adresse à un public large, essentiellement familial. Ce projet a été imaginé par la Fédération de Pêche de l’Ariège, l’Association MIgrateurs GAronne Dordogne, l’Association des Naturalistes de l’Ariège, la Communauté des communes de Saverdun, la communauté des communes de Pamiers, le Club de Canoë-Kayak de Saverdun, la Belle Verte, le Comité Régional de Canoë-Kayak de Midi-Pyrénées, la Direction Départementale des Territoires de l’Ariège et le Syndicat Mixte de Restauration des Rivières de la Plaine d’Ariège.
Ce sentier aquatique n’est pas seulement un parcours balisé, il s’agit d’un apprentissage doublé d’une visite. En effet, les supports de communication qui seront implantés le long du cours d’eau ont été pensés comme des œuvres d’art qui peuvent être vues pour elles-mêmes. La thématique retenue tout au long du parcours est l’orpaillage. Un personnage a été créé qui se retrouve en début (indiquant la direction à prendre) et en fin de parcours.
Sur les berges, au fil de la descente, les jalons définis reprennent la forme de la tête du personnage, tête dans laquelle se dessine la thématique à illustrer. Au total, 9 thèmes sont abordés.
Pris séparément, chacun des éléments implantés en bord d’Ariège est une œuvre artistique qui se veut intemporelle.
Les sculptures seront réalisées dans un métal ferreux qui rouille naturellement en 48 heures permettant de s’adapter aisément au regard sans choquer : la couleur tranche naturellement avec le vert au printemps ou en été et conserve sa valeur de contraste en automne ou en hiver.
En donnant à ce parcours un aspect artistique, l’objectif est de sensibiliser un public touristique qui pourrait venir visiter ce parcours comme un lieu culturel.

Au sortir du parcours, les participants doivent éprouver une sensation triplement agréable :
-    un parcours en pleine nature, peu compliqué,
-    où on a pu s’instruire sérieusement sans s’ennuyer,
-    en procédant à de petites étapes ponctuées de sculptures véritables.